le blog magazine du senior et de ses aides à domicile


L'édito du 08/12/18 par Marie Versuselle         le blog des salariés           à propos de

Qui sommes nous ?             historique
                 nous contacter     



Les gilets jaunes, le smic net à 1800€ et la dure loi de l’offre et la demande :
contribution de Marie Verselle article paru le 27/11/2018

Quelqu’un a écrit que mes articles étaient complexes… Je lui ai répondu qu’il était difficile de faire simple avec du compliqué, mais que je m’y risquais !

Certains gilets jaunes réclament le SMIC net à 1800€ je ne suis pas d’accord et ce n’est pas seulement parce que je suis employeur.

Ce n’est pas le Gouvernement de gauche de droite ou d’ailleurs qui peut décider de la hausse du SMIC, c’est la loi de l’offre et de la demande qui dans une certaine mesure subit la loi de la démographie.

La loi de l’offre et de la demande tout le monde des consommateurs connait: c'est simple ! Quand il y a beaucoup de tomates sur le marché les prix baissent, quand elles se raréfient les prix augmentent.
Il en est des emplois comme de la tomate, si beaucoup d’emplois sont offerts et que les demandeurs sont rares les salaires s’envolent. A mon âge, j’ai connu plusieurs vies. Née en 1936 j’avais 20 ans en 1956,  en plein redémarrage de l’économie française après la guerre, en plein essor des nouvelles technologies, pour 10 lettres de candidature j’avais 9  convocations de 1956 à 1965 mon salaire a été multiplié par 5, j’ai laissé tomber la comptabilité, pour me spécialiser en Informatique. de plus la France connaissait une pénurie de main d’oeuvre, les emplois créés et les départs en retraite ne trouvaient pas de jeunes, a cause des années de guerre faibles en naissance.

C’est alors qu’il y a eu Mai 1968 et les accords de Grenelle la référence de la hausse du SMIC. La hausse du SMIC a entrainé la hausse généralisée des salaires du médian inférieur. L’amélioration du pouvoir d’achat a été de courte durée elle a entrainé l’augmentation de la demande et l’augmentation des prix. La production ne suivant pas c’est l’inflation. C’était aussi difficile de rembourser un achat immobilier avec des prêts à plus de 10%  !
 
L’arrivée sur le marché du travail des classes d’après guerre +la crise du pétrole a entrainé un retournement du marché de l’emploi, moins d’offres plus de demandes à partir de 1974. Le chômage s’est installé durablement en France.

Augmenter sensiblement le SMIC en France avec un taux de chômage de 9% et une croissance de la productivité amorphe serait pure folie, les prix s’emballeraient et l’amélioration du pouvoir d’achat ne serait que très provisoire. Les premières victimes seraient les seniors ponctionnés par la CSG, qui ne bénéficiaient pas de l’augmentation et par voie de conséquence leurs salariés...

Lorsque le Président Macron conseille de traverser la rue, il pourrait aussi conseiller de traverser la frontière allemande, il est vrai que l’obstacle de la langue est majeur...

Si vous voulez sortir d’un raisonnement simpliste et approfondir la question lisez l’analyse de l’institut Montaigne (1)

“Avec un taux de chômage encore supérieur à 9 %, la France ne peut pas se permettre le moindre laxisme salarial. Pour une fois, il importe avant tout de ne pas suivre l’exemple allemand du moment !”
1 https://www.institutmontaigne.org/blog/lallemagne-est-en-surchauffe-profitons-en?