l

    le blog magazine du senior et de ses aides à domicile


L'édito du 16/02/19 par Marie Versuselle         le blog des salariés           à propos de

Qui sommes nous ?             historique
                 nous contacter     




Les  règles du crédit d’impôt et de la réduction des charges : du grand n’importe quoi ?
contribution de Marie Versuselle

« Cette exonération est plafonnée, par mois et par ménage, à 65 Smic horaire (soit au 1er janvier 2019 : 205,76 € congés payés inclus ou 187,11 € hors congés payés). Dans le cas d’un ménage où les deux conjoints ont plus de 70 ans, une seule exonération est accordée.  »

pour favoriser l'emploi exonération 2€ de l’heure pour un emploi à domicile sans plafond.

Monsieur et Madame Z  25000 euros de revenu par mois à la retraite emploient à plein temps 1 chauffeur, 1 gouvernante, 1 majordome secrétaire, au total 450 heures par mois, ils ont droit a 900 euros de réduction de charges sociales sans plafond. Lui et son épouse sont âgés de plus de 70 ans ils auront droit à un crédit d’impôt de 7500euros. Ils vont  donc bénéficier de 18300 euros de réduction  soit 18,3 % sur leur charges de personnel 100000euros/an qui représentent 25% de leur revenu.

Monsieur et Madame Y cadres supérieurs 7000 euros de revenu mensuel à la retraite emploient 108 heures par mois une assistante de vie, ils ont droit à 216 euros de réduction de charges sociales sans plafond, il n’opteront pas pour la réduction des charges des plus de 70 ans plafonnée à 205,76.
Lui et son épouse sont âgés de plus de 70 ans ils auront droit à un crédit d’impôt de 7500euros. Ils vont  donc bénéficier de 10092 euros de réduction  soit 52,56 % sur leur charges de personnel 19200euros/an qui représentent 22,85% de leur revenu.

Madame Y devient veuve ses revenus tombent à 4000 euros avec la réversion de son mari pour garder son assistante de vie, compte tenu du crédit d’impôt  3750 euros réduit de moitié, elle doit vendre sa maison ses réductions tombent à 6842 euros soit 35,63% sur les charges de personnel 19200 euros /an qui représentent 40% de son revenu !

et l'APA ?


Monsieur et Madame X sont juste au plafond de l’APA 3000 euros à la retraite  ils emploient  60 heures, 808 euros par mois une assistante de vie. Ils ont droit à la réduction de charges sociales + de 70 ans  et au cré
dit d’impôt 4848 euros réduit du montant de l'APA  10% sur les charges de personnel soit 4363€ au total 6814€ soit 70%  des charges de personnel   qui représentent 8 % de leur revenu.

Quand Monsieur X  deviendra veuf ses revenus diminuent légèrement à 2500 euros s’il veut continuer à garder son assistante de vie 60 heures par mois soit 808 euros ils gardera la réduction de charge sociale + 70 ans et l'APA mais son crédit d’impôt va être limité à 3750€ ce qui réduira ses réductions à 6200€ soit 64%  des charges de personnel qui représentent 18% de son revenu.

En résumé



 Connaissez vous l'adage "on ne prête qu'aux riches" ? il se vérifie sur le montant de l'aide  plus vous êtes riche plus l'aide sera importante car plus elle porte sur des montants important : c'est la règle, l'impôt sur la fortune n'est que la partie visible d'un iceberg !

Plus vous êtes pauvre, plus l'aide sera misérable ? pas si sûr, en pourcentage sur le tableau on voit la progression des taux, mais aussi les limites de temps imposées par les plafonds !


Mais bien sûr tout cela est dissimulé dans un maquis de règles complexes accessibles seulement aux plus malins, qui par définition sont devenus riches...